Martinique - Marseille

•Dans la pétole bien molle... et de face !

 

Dimanche 24/01/10 19 h TU

L : 18°25'1 N G : 026°35'6 W

Cap : 210° Vit : 8 noeuds

 

Bonjour les Terriens,

Tout d'abord un petit rectificatif : le vent est bien NE ou ENE au lieu NW

ou WNW, l'anémo (non étalonné) indique du NW ou WNW et en donnant notre

position avec la mise à jour du blog, j'écris en me basant sur les données

de la centrale de nav et de l'anémo qui sont fausses (je le savais, mais suis

idiot !). Bien sur les alisés soufflent NE. Excusez nous pour cette

grossière erreur, mais voila quand on est devant la table à carte on a le

nez sur l'electronique et l'environnement n'existe plus !!

Merci Mam'Fred, chargée de la correction, si tu as le temps !

 

Nous voici au large de l'archipel du Cap Vert, toujours poussés par cette

brise ENE d'une vingtaine de noeuds. Dans une centaine de milles, nous

empannerons pour prendre plein ouest, mais pour l'instant il nous faut

descendre encore plus Sud pour toucher les alizés.

Comme c'est dimanche, tradition franchouillarde oblige, nous avons au diner

l'inmanquable poulet roti et pour l'occasion déboucherons une bouteille de

vin.

Les journées se passent tranquillement, lecture, dessin, écriture,

entretien et nettoyage du bateau... bref rien de bien folichon. Nous nous

retrouvons tous le soir pour le diner sauf aujourd'hui où tout l'équipage

était présent aux différents repas. Dimanche oblige !

Nous avons fait la moitié du trajet et maintenant attaquons la dernière

ligne droite. Ca fait bizarre (et du bien ! ) de ne plus à avoir à gérer

les escales et les différents problèmes, de se dire que le prochain arrêt

est l'arrivée. Rien qu'à cette idée, ça donne le sourire.

Tout le monde va bien et s'acclimate aux différentes taches et quarts.

 

Lundi 25/01/10 18 h 30 TU

L : 16°31'3 N G : 028°34'1 W

Cap : 270° Vit : 7,5 noeuds

Nous avons enfin empanné en début d'après midi, pour faire maintenant route

directe (normalement) sur les Antilles, pour l'instant le vent se maintient

et nous permet d'avoir une bonne vitesse fond mais d'après les fichiers

météo que j'ai reçu aujourd'hui, nous allons traverser une bonne zone

étendue de pétole et ça ne me plait pas du tout. Il sera encore temps de

descendre encore plus sud pour essayer de l'éviter ou de l'amoindrir et

toucher définitivement les alizés (qui sont bien faibles en ce moment). On

surveille le baromètre, les nuages, la houle et attendons les fichiers grib

qui nous donnent une idée de ce qui va se passer dans les 3 prochains

jours.

Il fait plutôt beau et chaud, ça ne doit certainement pas être le cas en

Métropole.

Personne ne vient troubler notre éphémère solitude mis à part de temps en

temps la sonnerie de l'iridium qui nous prévient de l'arrivée d'un message.

Les livres non lus deviennent une denrée rare, pourtant il y avait de la

matière. En ce moment, un superbe coucher de soleil et le carré qui

s'active à la préparation du diner avant d'attaquer la nuit et ses quarts

interminables où rien ne se passe.

Bonne ambiance à bord, il faut dire aussi que les conditions climatiques

ont bien changé. Fini l'humidité et le froid, le soleil donne un bon moral

à l'équipage et c'est plutôt agréable de remiser les vestes et pantalons de

ciré dans les valises.

 

Mardi 26/01/10 14 H TU

L : 16°21' N G : 030°13'6 W

Cap : 270° Vit : 5 noeuds

Le vent nous a définitivement quitté, on a tout tenté pour garder les

voiles mais maintenant elles batent misérablement, le génois a été roulé et

le moteur tribord tourne pour 3 heures, on alternera entre les deux pour

éviter de trop consommer de gazole vu la grosse bulle de pétole que l'on va

traverser. Quelle misère !

Au moins ça donnera de l'énergie pour recharger les batteries et de l'eau

chaude.

Un banc de dauphins bleus et blancs est venu nous tenir compagnie

pendant une bonne heure. Cela faisait une semaine qu'on en avait pas vu.

Sinon toujours pas de poissons à la ligne de traine malgré tous nos efforts.

 

Mercredi 27/01/10 10 H TU

L : 16°16'2 N G : 031°38'7W

Cap : 250° Vit : 5 noeuds

Réunion sur l'océan entre Black Pearl, Gai Luron et nous ! Ca faisait

bizarre d'avoir les 3 bateaux à portée de voix, pour s'échanger des

informations météo et différentes techniques de pêche. Il faut rappeler que

nous sommes toujours bredouilles depuis le départ.

La mer est d'huile et le soleil de plomb, la chaleur ambiante commence à

monter à l'intérieur du carré, environ 30°.

Atelier montage de leurre pour pêcher, nous sommes à la bonne vitesse et

n'avons rien d'autre à faire, le nettoyage et entretien du bateau ayant été

fait à la fraiche.

 

18 h TU

L : 16°13"7 N G : 032°15'3 W

Cap : 270° Vit : 5 noeuds

Voilà... à la place des alizés, nous avons du vent de SW d'une dizaine de

noeuds.

Au lieu d'être au portant, nous voilà au près. Hallucinant ces conditions. Du

coup on ne sait plus trop, descendre plus sud, remonter nord??? que de

questions et pas trop de solutions actuellement. Vu que notre cap reste bon,

on reste comme ça et on verra comment ça évolue par la suite. Quelle bazar

cette météo, le baro qui fait le yoyo .... et pas d'alizés.

 

Voilà pour les dernières nouvelles.

Des bises à toutes et tous.

L'équipage de Four IV


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 21:33, le 27/01/2010,
Mots clefs :

•A la recherche des alizés

 

 

Mercredi 20/01/10 11 h 30 TU + 1

L : 25°35'3 N G : 019°16'5 W

Cap : 235° Vit : 7 noeuds

 

Bonjour les Terriens,

Toujours sous le soleil avec une brise d'une vingtaine de noeuds de NE

qui nous pousse à l'ouest de l'archipel du Cap Vert. Rassurez vous pas

d'escale prévue ! Si nous n'avions pas été autant à la bourre, on se

serait peut être laissé tenter mais là pas question. Trop à la bourre

sur nos prévisions optimistes et les différents retards accumulés,

pensez bien presqu'un mois de retard.

 

Nous avons un léger malade à bord qui souffre d'une bonne gastro et nous

faisons attention à ne pas contaminer le reste de l'équipage valide.

Tout va bien pour les autres.

 

Hier soir nous avons eu un contact VHF avec Alain et Timothée sur Gai

Luron (son papa est un membre des olonnois), ils sont à une vingtaine de

milles plus au sud et nous grignotons petit à petit leur avance. Ca met

un peu d'émulation pour faire marcher le bateau sans le faire forcer non

plus.

Dans quelques minutes nous passerons à proximité de l'Endeavour

Seamount, un haut fond de 152 m alors qu'actuellement la profondeur est

de 3550 mètres. A éviter dans le baston. Pour l'instant toutes les

réparations effectuées tiennent, c'est une satisfaction.

 

Jeudi 21/01/10 11 h 45 TU + 1

L : 23°45'5 N G : 020°36'9 W

Cap : 250° Vit : 5 noeuds

Toujours ce petit vent de NE qui mollit de plus en plus, un soleil

éclatant, une mer presque d'huile et nous au milieu de tout ça. Nous

avons empanné pour faire une route plus ouest, l'autre bord nous

obligeait à descendre encore au sud. Au moins on se rapproche des

Antilles, il est encore tôt pour toucher les alizés mais il sera encore

temps d'empanner à nouveau pour continuer à descendre sur des lattitudes

plus sud. Atelier pêche actuellement, et préparation du déjeuner.

 

Vendredi 22/01/10

L : 22°23' N G : 022°28'6 W

Cap : 200° Vit : 6 noeuds

Le vent de NE nous empêche une descente directe, le cata sans tangon, ni

spi ne tient pas le vent presque arrière. Donc des bords à 250° et

d'autres à 200° pour finalement faire en route directe du 225° et 500

nautiques ! Au loch près de 600 !

Le soleil brille toujours et la mer reste belle, il n'y a que les nuits

qui restent un peu fraiches et longues pendant les quarts où rien ne se

passe. Pas un bateau au large sauf une seule fois où 2 sont passés très

loin au large.

Lecture, vidéo, entretien du bateau, repos... dessin, photos, écriture

et beaucoup de temps à préparer les repas.

Toujours pas de poissons au bout de la ligne de traine mais ça va bien

arriver.

 

Samedi 23/01/10

L : 20°30' N G : 023°32' W

Cap : 210° Vit : 7 noeuds

Toujours en descente vers les alizés, nous avons tenté de faire un bord

plein ouest mais il n'était pas favorable du tout avec notre destination

finale, nous obligeant à remonter plus que l'ouest. On verra plus tard

dans la journée et suivant les fichiers météo que l'on va commander pour

trouver la bonne solution.

Toujours au soleil avec une mer assez belle et un vent ENE d'une

vingtaine de noeuds. Le bateau ne marche pas trop mal mais il est clair

que le tangon et le spi voir un bon gennaker manquent pour transater. On

fait avec ce qu'on a et on essaye de bricoler un tangon en textile avec

différentes poulies pour éviter que la voile d'avant ne batte. C'est

juste pour se prendre la tête car pour l'instant nos différentes

tentatives ne sont pas au top.

 

Les petits messages persos avec du retard mais le coeur y était et il

est toujours temps !

 

Marc P, j'ai bien reçu tes voeux et ta nouvelle adresse. Content pour

toi que de bonnes nouvelles. Des bises à vous deux. Et mes meilleurs

voeux également pour Monica et toi. Je te remercie de ta délicatesse de

ne pas me rappeler le résultat SF-BO !

 

Merci JP R pour tes voeux. Bon ski. Fais une descente pour moi

 

Bonne Année Sylvie G, merci pour vos voeux, embrassez Pierre Bashir dit

le Sesselois d'Afrique du Sud de ma part avec tous mes voeux de réussite

pour son examen.

 

Monique et Michel, j'espère que la neige a fondu et que les Sables ont

retrouvé un aspect plus maritime ! Bonne année à vous aussi et aux

Olonnois ! A bientôt.


Commentaires (2) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 17:17, le 23/01/2010,
Mots clefs :

•Départ enfin pour les Antilles

 

Lundi 18/01/10

18 h 30

L : 28°20'9 N G : 16°16'9 W

Cap : 195° Vit : 5 noeuds

 

Bonjour les Terriens,

Bizarre cette escale des Canaries ! Des équipiers débarquent, d'autres

embarquent et maintenant c'est sans filet. Plus d'escale prévu, direct

sur les Antilles et la Martinique. Avitaillement fait, réparations

effectuées, un peu de repos pour laisser retomber la tension accumulée

ces derniers jours et voilà appareillage. Visite des dauphins canariens

à la sortie du port pour peut être nous dire au revoir.

 

Timothée nous a quitté et a embarqué sur Gai Luron, Sebastien, Lise et

Antoine nous ont rejoint. D'hotesse marin, Charlotte est devenue second

à bord et espère être à la hauteur.

Il était grand temps de partir, non pas que les conditions étaient

mauvaises mais il y avait beaucoup de choses à gérer et s'expliquer sur

les questions passées et payer les différentes réparations, ports,

taxes... un gros bazar.

 

Les conditions rencontrées lors de la descente sur Ténérife depuis les

Sables n'ont pas été de tout repos, nous avons essuyé pas mal de baston.

Cela a été éprouvant pour tout le monde. Les nons dits ont été enfin dit

et cela n'a pas plu à tout le monde.

 

Tant pis, c'est aussi cela une transat en équipage, surtout au mois de

décembre, ce n'était pas que du plaisir de naviguer à la voile.

 

Depuis une semaine, à Ténérife, la température est bien plus élevée

qu'au début. Shorts et T shirts pour l'équipage, lunettes de soleil...

après tout nous étions aux îles de l'éternel printemps.

 

Pas trop eu le temps de visiter l'île, vérification du gréement,

vidanges des moteurs, vérification des voiles et petite réparation du

génois, attestation pour notre armateur des défauts constatés sur le

bateau.... Bref qu'une partie de plaisir.

 

L'équipage de Four V a aussi changé. Apparement tout le monde est à la

bourre. Les autres équipages présents sur Santa Cruz de Ténérife avaient

tous la même occupation : "On est à la bourre, c'était dantesque ces

conditions !". Au début, on avait l'impression d'être les seuls mais ça

nous a rassuré de voir qu'on était un paquet dans le même cas. La

pression est un peu descendue. Ce n'est pas une excuse mais juste une

constatation.

Maintenant il faut chercher les alizés qui sont bien sud. Donc nous

voilà à la recherche de l'alizé !

En espérant que la météo nous sera enfin favorable pour traverser au

plus vite, y en à marre, on veut retrouver nos proches.

Comme dit Vincent on a battu des reccords de longueur d'escale!

Voilà pour ce soir, l'ambiance est détendue, c'est pétole molle dans la

brume, on dégage au plus vite et on va chercher le vent.

 

Merci  à nos familles de nous permettre d'être ici !

 

Mardi 19/01/10 9 h

L : 27°48'8 N G : 017°30'5 W

Cap : 240° Vit : 8 noeuds

 

Ca y est, nous avons trouvé le vent de SE d'une quinzaine de noeuds

alors que nos prévisions étaient NE... tant qu'on avance, c'est

l'essentiel. Mais c'est carrement la direction contraire. Une petite

connection ce soir pour regarder ce qu'il se passe au niveau de la météo

sera de rigueur.

Nos nouveaux équipiers sont à la hauteur, participation à la préparation

des repas, veille, nettoyage quotidien du bateau. Pour l'instant tout

est ok et ça fait du bien d'avoir de nouvelles têtes à bord. Les

discutions ont changé et tout le monde s'accorde à respecter les autres.

Dans 4 à 5 heures nous sortons de l'archipel des Canaries soit l'île de

Hierro que nous laisserons sur tribord puis un peu plus de 2500 milles

pour arriver aux Antilles.

 

17 H 30

L : 27°19'1 N G : 017°58'4 W

Cap : 200° Vit : 5,5 noeuds

Vent de NE d'une dizaine de noeuds soit ce qui était prévu, soleil

voilé, on se dégage petit à petit de l'archipel et de Hierro presque en

vent arrière. La mer est belle mais il ne fait pas si chaud que ça. Les

petites polaires sont sorties de leur placard.

On dirait un dimanche, les quarts se succèdent, chacun à ses occupations

et se reposant avant la veuille de nuit.

Tout est tranquille, ce n'est pas trop violent, le vent molissant petit

à petit.

 

19 h

L : 27°14'1 N G : 018°01'2 W

Cap : 200° Vit : 5,5 noeuds

Toujours vent arrière sous génois seul, la GV nous déventant, nous avons

pu admirer un superbe coucher de soleil et maintenant, il fait frais.

Petite connection pour la météo, repas et mise en place des quarts. La

routine...

Des bises à toutes et tous.

Le nouvel équipage de Four IV

 

Ps : Philippe tu nous manques et tes rapalas ne pêchent rien du tout !

Ps2 : Hugo, toi aussi tu nous manques, j'espère que tu te refais un

moral et une santé fiancière !


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 17:39, le 19/01/2010,
Mots clefs :

•Problèmes techniques

Bonjour les Terriens,

Les différents problèmes techniques ont été réparés, avec de la démerde et des idées, histoire que ça ne coute pas trop cher. . Cela fait une semaine que nous sommes en stand by, des tensions et des engueulades., beaucoup de stress et de tension à évacuer... tout est résolu car tout a été mis à plat maintenant. Le reste n'est que broutilles et nerfs qui commencent à lacher... Que la terre ferme permet de régler tous les nons dits en mer. Cela a été fait et plutôt salvateur.

Tim nous quitte et embarque sur Gai Luron qui le rapprochera de sa destination d'Amérique du Sud. Nous embarquons Lise et Seb pour nous aider à continuer et surtout que les veilles ne soient pas trop dures à gérer pour les 2 semaines qui restent.

Nous partons demain matin pour la Martinque. Enfin.... il était grand temps.

Pas de photos de Santa Cruz, mis à part les parcs et quelques vieux batiments, ce n'est pas trop beau.

Des bises à toutes et tous.

L'équipage de Four IV


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 12:10, le 15/01/2010, Santa Cruz de Ténérife
Mots clefs :

•Tenerife

 08/01/10 15 H TU + 1

L : 30°11'2 N G : 012°55' W

Cap : 240° Vit : 6 noeuds

 

Bonjour les Terriens,

Les journées passent et ne se ressemblent pas.

Le vent mollit de plus en plus, plus qu'une douzaine de noeuds toujours

NW. Le ciel est couvert de nuages, le soleil est voilé mais bonheur...

pas de pluie ni d'embruns. Les affaires courantes  mises à rude épreuve

ces derniers jours sèchent. Chose qu'on n'avait même pas pu faire à

Safî, tant les grains se succédaient. Encore 200 milles pour Ténérife...

et je crois que nous allons manquer de vent pour l'arrivée. Il ne fait

pas si chaud que ça !

Quelques réparations à faire à Ténérife et remonter dans le gréément qui

perd des pièces. Pas bien grave mais une perte de temps à gérer.Il va

falloir se répartir les taches pour repartir au plus vite et rechercher

au sud ces fameux alizés qui doivent nous transporter jusqu'aux

Antilles.

Pas d'escale prévu au Cap Vert mais une route à la recherche du vent

favorable pour transater au plus vite.

Nous profitons de cette journée bien calme pour nous reposer....

lecture, sieste et un peu d'isolement. Ca ne fait pas de mal.

 

17 H 40 TU + 1

L : 30°02'6 N G : 013°11' W

Cap : 240° Vit : 6,5 noeuds

Nous voilà à moins d'une cinquantaine de milles de Lanzarote, l'île la

plus à l'ouest de l'archipel des Canaries. Le vent continue de mollir,

la mer est belle. Pour garder notre vitesse moyenne, démarrage des

moteurs, pour l'énergie car le soleil étant voilé les panneaux solaires

n'ont pas pu faire leur travail et une bonne douche chaude avant

d'attaquer les quarts de nuit. Ca fait bizarre de ne plus être dans le

baston, ça manquerait presque tellement on s'y était habitué ! Ca parait

monotone, plus d'action, plus de bonnes rafales, de belles

déferlantes... le calme plat.

 

19 H 45 TU + 1

L : 29°55'7 N G : 013°23'2 W

Cap : 240° Vit : 5 noeuds

Ca y est la pétole est là, plus qu'une dizaine de noeuds maximum de NW

(au moins au portant! Moteur Td en marche donc douche chaude pour

l'équipage! Nous sommes aux portes des Canaries. Encore une journée pour

rallier Ténérife sauf si le vent a la bonne idée de fraichir un peu.

Trop bizarre cette sensation de pleinitude et de séreinité, habitués au

baston, nous sommes pantois! Du coup, super repas et petit apéro! pour

fêter notre calme relatif !  Histoire aussi de penser à autre chose

qu'au boulot  qui nous attend à l'escale ! Voie d'eau à localiser et

réparer, rail de génois à revisser... et j'en passe.. la liste est

longue.... et le plaisir d'embarquer un nouvel équipier de mon hameau.

Voilivoilou. Notre équipier, sur place, organise notre escale qui ne

sera pas trop longue normalement. Après c'est enfin la transat sous le

soleil, inschallah !!!

 

23 H 50 TU + 1

L : 29°42'1 N G : 013°31'5 W

Cap : 240° Vit : 5 noeuds

Le vent nous a quitté.... dire qu'on en a eu à foison pendant 5 semaines

mais pas dans la bonne direction, maintenant on le cherche!!

Moteurs babord et tribord en alternance toutes les 3 heures, histoire de

ne pas consommer trop de gazole et comme la mer est belle et plate comme

Jane Birkin, on tient une vitesse correcte.

 

09/01/10 6 h 30 TU + 1

L : 29°30' N G : 014°07'9 W

Cap : 240 ° Vit : 4,5 noeuds

Mouais... on s'ennuierait presque si quelques bateaux ne venaient pas

croiser notre route. Plus un poil d'air. On marche à la risée Yanmar !

Le baromètre a fait une remontée vertigineuse. Demain ça sent le grand

beau temps.

 

11 H 30 TU + 1

L : 29°15'7 N G : 014°33'5 W

Cap : 240° Vit : 4,5 noeuds

Grand beau temps, short et t shirt de rigueur, il nous reste tout juste

100 Milles pour être à Ténérife soit à cette vitesse presque 1 journée

au moteur. Je vais tenter les incantations à Eole et à Neptune... voir

même chanter s'il le faut vraiment. L'anémo fait des pointes à 2,6

noeuds de vent apparent, ça doit lui faire bizarre à lui aussi, alors

qu'il était plutôt habitué à rester calé à 30 noeuds.

 

Philippe, j'en ai encore pour au moins 20 heures, y a plus un poil d'air

!!! Je t'envoie un mail pour la liste du materiel à trouver !! Bonne

soirée. Je te bippe à l'arrivée. Ta cabine est prête...héhéhéhé !

 

15 H TU + 1

L : 29°06'7 N G : 014°51'5 W

Cap : 240° Vit : 4,5 noeuds

Chute vertigineuse de la vitesse. Vent SE, pile poil dans le nez et le

courant qui nous ralentissent. Quand ça veut pas ça veut vraiment pas !

du coup les 2 moteurs pour contrer et garder notre moyenne.

J'en connais un qui doit s'impatienter en guettant notre arrivée.

 

20 H TU + 1

L : 28°53'3 N G : 015°17'9 W

Cap : 240° Vit : 5 noeuds

Après une séance vidéo et un bon repas concoctée par Charlotte, les

quarts de la nuit se mettent en place. Nous ne sommes plus qu'à 50

milles de Ténérife mais nous n'avançons toujours pas comme je le

souhaiterai. Nous en avons encore pour une dizaine d'heures avant de

retrouver le plancher des vaches.

 

10/01/10

6 H 30 TU + 1

L : 28°34'4 N G : 016°02'9 W

Cap : 220° Vit : 4,5 noeuds

Nous sommes en atterrissage de Ténérife, Four IV passe la pointe Nord

Est de l'île. Encore 12 milles pour l'approche de Santa Cruz et la

Marina. Nous allons retrouver Philippe et prendre le petit déjeuner avec

lui. Aujourd'hui un peu de relache avant de réparer les petits bobos de

Four IV. Nous préparerons le bateau lundi.

Suis déçu de notre moyenne d'aujourd'hui, le vent n'a pas tenu ses

promesses ! Pas bien grave, on arrive et c'est l'essentiel.

 

8 H TU + 1

L : 28°30'1 N G : 016°09'7 W

Cap : 252° Vit : 5 noeuds

Nous longeons la cote orientale de Ténérife, très jolie, de petits

villages perchés sur les flancs des montagnes. Il faut savoir qu' à

Ténérife, il y a le point le plus culminant d'Espagne, le Teide, un

gigantesque cone volcanique qui est à 3717 mètres de hauteur. Il est

souvent enneigé mais actuellement, nous ne voyons pas car les nuages et

la brume nous empêche de distinguer son sommet. L'air est chargé

d'humidité. Un bruine nous accueille à l'arrivée.

 

9 H 50 TU + 1

L : 28°28 N G : 016°14'6 W

Four IV est ammaré à la marina del Atlantico. Il faut maintenant

récupérer notre Esconacais Philippe et lui envoyer un sms via l'iridium.

Notre escale sera rapide sauf qu'aujourd'hui tout est fermé, on ne

pourra que s'occuper du nettoyage et repérer les différents magasins

dont on a besoin. Mais je suis sur que ce travail a été fait par notre

nouvel équipier.

 

Bon dimanche à toutes et tous.

L'équipage de Four IV


Commentaires (2) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 11:27, le 10/01/2010,
Mots clefs :

Qui suis-je ?

Une transat sur un petit voilier

«  Décembre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31 

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis
Ecrivez-moi
Flux RSS

Liens amis


Où suis-je actuellement ?




Rubriques

Mes amis


Page 2 sur 11
Page précédente | Page suivante