Martinique - Marseille

• Départ enfin pour les Antilles

 

Lundi 18/01/10

18 h 30

L : 28°20'9 N G : 16°16'9 W

Cap : 195° Vit : 5 noeuds

 

Bonjour les Terriens,

Bizarre cette escale des Canaries ! Des équipiers débarquent, d'autres

embarquent et maintenant c'est sans filet. Plus d'escale prévu, direct

sur les Antilles et la Martinique. Avitaillement fait, réparations

effectuées, un peu de repos pour laisser retomber la tension accumulée

ces derniers jours et voilà appareillage. Visite des dauphins canariens

à la sortie du port pour peut être nous dire au revoir.

 

Timothée nous a quitté et a embarqué sur Gai Luron, Sebastien, Lise et

Antoine nous ont rejoint. D'hotesse marin, Charlotte est devenue second

à bord et espère être à la hauteur.

Il était grand temps de partir, non pas que les conditions étaient

mauvaises mais il y avait beaucoup de choses à gérer et s'expliquer sur

les questions passées et payer les différentes réparations, ports,

taxes... un gros bazar.

 

Les conditions rencontrées lors de la descente sur Ténérife depuis les

Sables n'ont pas été de tout repos, nous avons essuyé pas mal de baston.

Cela a été éprouvant pour tout le monde. Les nons dits ont été enfin dit

et cela n'a pas plu à tout le monde.

 

Tant pis, c'est aussi cela une transat en équipage, surtout au mois de

décembre, ce n'était pas que du plaisir de naviguer à la voile.

 

Depuis une semaine, à Ténérife, la température est bien plus élevée

qu'au début. Shorts et T shirts pour l'équipage, lunettes de soleil...

après tout nous étions aux îles de l'éternel printemps.

 

Pas trop eu le temps de visiter l'île, vérification du gréement,

vidanges des moteurs, vérification des voiles et petite réparation du

génois, attestation pour notre armateur des défauts constatés sur le

bateau.... Bref qu'une partie de plaisir.

 

L'équipage de Four V a aussi changé. Apparement tout le monde est à la

bourre. Les autres équipages présents sur Santa Cruz de Ténérife avaient

tous la même occupation : "On est à la bourre, c'était dantesque ces

conditions !". Au début, on avait l'impression d'être les seuls mais ça

nous a rassuré de voir qu'on était un paquet dans le même cas. La

pression est un peu descendue. Ce n'est pas une excuse mais juste une

constatation.

Maintenant il faut chercher les alizés qui sont bien sud. Donc nous

voilà à la recherche de l'alizé !

En espérant que la météo nous sera enfin favorable pour traverser au

plus vite, y en à marre, on veut retrouver nos proches.

Comme dit Vincent on a battu des reccords de longueur d'escale!

Voilà pour ce soir, l'ambiance est détendue, c'est pétole molle dans la

brume, on dégage au plus vite et on va chercher le vent.

 

Merci  à nos familles de nous permettre d'être ici !

 

Mardi 19/01/10 9 h

L : 27°48'8 N G : 017°30'5 W

Cap : 240° Vit : 8 noeuds

 

Ca y est, nous avons trouvé le vent de SE d'une quinzaine de noeuds

alors que nos prévisions étaient NE... tant qu'on avance, c'est

l'essentiel. Mais c'est carrement la direction contraire. Une petite

connection ce soir pour regarder ce qu'il se passe au niveau de la météo

sera de rigueur.

Nos nouveaux équipiers sont à la hauteur, participation à la préparation

des repas, veille, nettoyage quotidien du bateau. Pour l'instant tout

est ok et ça fait du bien d'avoir de nouvelles têtes à bord. Les

discutions ont changé et tout le monde s'accorde à respecter les autres.

Dans 4 à 5 heures nous sortons de l'archipel des Canaries soit l'île de

Hierro que nous laisserons sur tribord puis un peu plus de 2500 milles

pour arriver aux Antilles.

 

17 H 30

L : 27°19'1 N G : 017°58'4 W

Cap : 200° Vit : 5,5 noeuds

Vent de NE d'une dizaine de noeuds soit ce qui était prévu, soleil

voilé, on se dégage petit à petit de l'archipel et de Hierro presque en

vent arrière. La mer est belle mais il ne fait pas si chaud que ça. Les

petites polaires sont sorties de leur placard.

On dirait un dimanche, les quarts se succèdent, chacun à ses occupations

et se reposant avant la veuille de nuit.

Tout est tranquille, ce n'est pas trop violent, le vent molissant petit

à petit.

 

19 h

L : 27°14'1 N G : 018°01'2 W

Cap : 200° Vit : 5,5 noeuds

Toujours vent arrière sous génois seul, la GV nous déventant, nous avons

pu admirer un superbe coucher de soleil et maintenant, il fait frais.

Petite connection pour la météo, repas et mise en place des quarts. La

routine...

Des bises à toutes et tous.

Le nouvel équipage de Four IV

 

Ps : Philippe tu nous manques et tes rapalas ne pêchent rien du tout !

Ps2 : Hugo, toi aussi tu nous manques, j'espère que tu te refais un

moral et une santé fiancière !

Ajouter un commentaire :: Envoyer cet article
Publié à 17:39, le 19/01/2010,
Mots clefs :

Qui suis-je ?

Une transat sur un petit voilier

«  Octobre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis
Ecrivez-moi
Flux RSS

Liens amis


Où suis-je actuellement ?




Rubriques

Mes amis


Article 8 sur 55
Page précédente | Page suivante