Martinique - Marseille

• Tenerife

 08/01/10 15 H TU + 1

L : 30°11'2 N G : 012°55' W

Cap : 240° Vit : 6 noeuds

 

Bonjour les Terriens,

Les journées passent et ne se ressemblent pas.

Le vent mollit de plus en plus, plus qu'une douzaine de noeuds toujours

NW. Le ciel est couvert de nuages, le soleil est voilé mais bonheur...

pas de pluie ni d'embruns. Les affaires courantes  mises à rude épreuve

ces derniers jours sèchent. Chose qu'on n'avait même pas pu faire à

Safî, tant les grains se succédaient. Encore 200 milles pour Ténérife...

et je crois que nous allons manquer de vent pour l'arrivée. Il ne fait

pas si chaud que ça !

Quelques réparations à faire à Ténérife et remonter dans le gréément qui

perd des pièces. Pas bien grave mais une perte de temps à gérer.Il va

falloir se répartir les taches pour repartir au plus vite et rechercher

au sud ces fameux alizés qui doivent nous transporter jusqu'aux

Antilles.

Pas d'escale prévu au Cap Vert mais une route à la recherche du vent

favorable pour transater au plus vite.

Nous profitons de cette journée bien calme pour nous reposer....

lecture, sieste et un peu d'isolement. Ca ne fait pas de mal.

 

17 H 40 TU + 1

L : 30°02'6 N G : 013°11' W

Cap : 240° Vit : 6,5 noeuds

Nous voilà à moins d'une cinquantaine de milles de Lanzarote, l'île la

plus à l'ouest de l'archipel des Canaries. Le vent continue de mollir,

la mer est belle. Pour garder notre vitesse moyenne, démarrage des

moteurs, pour l'énergie car le soleil étant voilé les panneaux solaires

n'ont pas pu faire leur travail et une bonne douche chaude avant

d'attaquer les quarts de nuit. Ca fait bizarre de ne plus être dans le

baston, ça manquerait presque tellement on s'y était habitué ! Ca parait

monotone, plus d'action, plus de bonnes rafales, de belles

déferlantes... le calme plat.

 

19 H 45 TU + 1

L : 29°55'7 N G : 013°23'2 W

Cap : 240° Vit : 5 noeuds

Ca y est la pétole est là, plus qu'une dizaine de noeuds maximum de NW

(au moins au portant! Moteur Td en marche donc douche chaude pour

l'équipage! Nous sommes aux portes des Canaries. Encore une journée pour

rallier Ténérife sauf si le vent a la bonne idée de fraichir un peu.

Trop bizarre cette sensation de pleinitude et de séreinité, habitués au

baston, nous sommes pantois! Du coup, super repas et petit apéro! pour

fêter notre calme relatif !  Histoire aussi de penser à autre chose

qu'au boulot  qui nous attend à l'escale ! Voie d'eau à localiser et

réparer, rail de génois à revisser... et j'en passe.. la liste est

longue.... et le plaisir d'embarquer un nouvel équipier de mon hameau.

Voilivoilou. Notre équipier, sur place, organise notre escale qui ne

sera pas trop longue normalement. Après c'est enfin la transat sous le

soleil, inschallah !!!

 

23 H 50 TU + 1

L : 29°42'1 N G : 013°31'5 W

Cap : 240° Vit : 5 noeuds

Le vent nous a quitté.... dire qu'on en a eu à foison pendant 5 semaines

mais pas dans la bonne direction, maintenant on le cherche!!

Moteurs babord et tribord en alternance toutes les 3 heures, histoire de

ne pas consommer trop de gazole et comme la mer est belle et plate comme

Jane Birkin, on tient une vitesse correcte.

 

09/01/10 6 h 30 TU + 1

L : 29°30' N G : 014°07'9 W

Cap : 240 ° Vit : 4,5 noeuds

Mouais... on s'ennuierait presque si quelques bateaux ne venaient pas

croiser notre route. Plus un poil d'air. On marche à la risée Yanmar !

Le baromètre a fait une remontée vertigineuse. Demain ça sent le grand

beau temps.

 

11 H 30 TU + 1

L : 29°15'7 N G : 014°33'5 W

Cap : 240° Vit : 4,5 noeuds

Grand beau temps, short et t shirt de rigueur, il nous reste tout juste

100 Milles pour être à Ténérife soit à cette vitesse presque 1 journée

au moteur. Je vais tenter les incantations à Eole et à Neptune... voir

même chanter s'il le faut vraiment. L'anémo fait des pointes à 2,6

noeuds de vent apparent, ça doit lui faire bizarre à lui aussi, alors

qu'il était plutôt habitué à rester calé à 30 noeuds.

 

Philippe, j'en ai encore pour au moins 20 heures, y a plus un poil d'air

!!! Je t'envoie un mail pour la liste du materiel à trouver !! Bonne

soirée. Je te bippe à l'arrivée. Ta cabine est prête...héhéhéhé !

 

15 H TU + 1

L : 29°06'7 N G : 014°51'5 W

Cap : 240° Vit : 4,5 noeuds

Chute vertigineuse de la vitesse. Vent SE, pile poil dans le nez et le

courant qui nous ralentissent. Quand ça veut pas ça veut vraiment pas !

du coup les 2 moteurs pour contrer et garder notre moyenne.

J'en connais un qui doit s'impatienter en guettant notre arrivée.

 

20 H TU + 1

L : 28°53'3 N G : 015°17'9 W

Cap : 240° Vit : 5 noeuds

Après une séance vidéo et un bon repas concoctée par Charlotte, les

quarts de la nuit se mettent en place. Nous ne sommes plus qu'à 50

milles de Ténérife mais nous n'avançons toujours pas comme je le

souhaiterai. Nous en avons encore pour une dizaine d'heures avant de

retrouver le plancher des vaches.

 

10/01/10

6 H 30 TU + 1

L : 28°34'4 N G : 016°02'9 W

Cap : 220° Vit : 4,5 noeuds

Nous sommes en atterrissage de Ténérife, Four IV passe la pointe Nord

Est de l'île. Encore 12 milles pour l'approche de Santa Cruz et la

Marina. Nous allons retrouver Philippe et prendre le petit déjeuner avec

lui. Aujourd'hui un peu de relache avant de réparer les petits bobos de

Four IV. Nous préparerons le bateau lundi.

Suis déçu de notre moyenne d'aujourd'hui, le vent n'a pas tenu ses

promesses ! Pas bien grave, on arrive et c'est l'essentiel.

 

8 H TU + 1

L : 28°30'1 N G : 016°09'7 W

Cap : 252° Vit : 5 noeuds

Nous longeons la cote orientale de Ténérife, très jolie, de petits

villages perchés sur les flancs des montagnes. Il faut savoir qu' à

Ténérife, il y a le point le plus culminant d'Espagne, le Teide, un

gigantesque cone volcanique qui est à 3717 mètres de hauteur. Il est

souvent enneigé mais actuellement, nous ne voyons pas car les nuages et

la brume nous empêche de distinguer son sommet. L'air est chargé

d'humidité. Un bruine nous accueille à l'arrivée.

 

9 H 50 TU + 1

L : 28°28 N G : 016°14'6 W

Four IV est ammaré à la marina del Atlantico. Il faut maintenant

récupérer notre Esconacais Philippe et lui envoyer un sms via l'iridium.

Notre escale sera rapide sauf qu'aujourd'hui tout est fermé, on ne

pourra que s'occuper du nettoyage et repérer les différents magasins

dont on a besoin. Mais je suis sur que ce travail a été fait par notre

nouvel équipier.

 

Bon dimanche à toutes et tous.

L'équipage de Four IV

Ajouter un commentaire :: Envoyer cet article
Publié à 11:27, le 10/01/2010,
Mots clefs :

• Salut L'ami!

Publié par Kwano , le 11/01/2010 à 13:52
Salut Timosh! Ca fait plaisir de d'avoir des nouvelles de tes aventures en direct! Vas tu prendre le temps de monter sur le mont Teide? En arrivant a Tenerife, est ce que la partie superieur de l'ile etait dans les nuages, ou avais-tu un bonne visibilite du sommet du volcan? Repose toi bien et bonne chance pour les preparations pour la grande traversee! Le bonjour a l'equipage que je ne connais pas :) Prend soin de toi!
Lien permanent

• Salut (de Hugo)

Publié par benoit.laubertin@orange.fr , le 15/01/2010 à 16:14
Hola les amis ! Vous envoie les meilleures salutations depuis le plancher des vaches du Quercy (Meuh oui meuh oui)... La mer, c'est trop VACHEMENT beau... Soyez pas vaches, faîtes pas les boeufs, répondez-moi, bande de phoques !!!
Lien permanent

Qui suis-je ?

Une transat sur un petit voilier

«  Décembre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31 

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis
Ecrivez-moi
Flux RSS

Liens amis


Où suis-je actuellement ?




Rubriques

Mes amis


Article 10 sur 55
Page précédente | Page suivante